Nature sans frontières

Ces trois dernières années, les 163.000 hectares du bassin de la Chiers, pour un tiers en Lorraine belge, ont bénéficié d'un vaste programme d'actions de protection des espèces et de restauration de plusieurs sites naturels : le projet Interreg IVa Lorraine s'est clôturé le 26 avril 2013.

Les responsables du projet, David Storms, François Fourmy et Stéphane Bocca ont organisé une journée de clôture du programme au Centre de Partage d’Avioth le 26 avril 2013 à l’attention des différents acteurs de la protection de la nature. Comme il se devait, la journée a été couronnée par la visite de la réserve des marais de Thonnelle, dont les travaux de restauration se terminent ce printemps.

Inventaire et conservation des espèces cibles :

  • Le triton crêté ne se rencontre plus qu’en trois sites en Lorraine belge, et la rainette verte en a disparu ! C’est pour leur survie qu’on a planté des haies refuges et creusé ou restauré des mares (45 en tout) en collaboration avec les propriétaires agriculteurs.
  • Nos fragiles chauvesouris, le grand murin, le rhinolophe — le grand et le petit — ont pu bénéficier d’aménagements spécifiques dans des granges et greniers de la commune de Meix. L’ancienne maisonnette du garde-barrière sur le RAVel à Ethe hébergera désormais ces voyageuses du crépuscule. Un sentier didactique aménagé près de l'abbaye d'Orval vise à informer le public sur les enjeux de ces interventions, ainsi qu'une exposition dans une casemate de la citadelle de Montmédy.
  • Pour l’agrion de Mercure, une charmante libellule bleu azur, on a creusé un fossé-canal au marais de la Cussignière à Musson.
  • Et pour la chouette chevêche, qui subsiste tant bien que mal du côté d'Avioth et d'Ethe, des vergers à haute tige ont été plantés et dotés de nichoirs.

On a bien sûr prévu d'assurer la pérennité des actions entreprises bien au-delà du terme du programme.

Communication et sensibilisation

Outre des visites et journées d'échanges d'expériences, le programme interreg a permis la réalisation de deux sentiers pédestres transfrontaliers et topoguides (cartes disponibles sur le site www.interreg-lorraine.eu), de supports didactiques, dépliants, articles d'information et comptes rendus techniques dans les revues spécialisées...

Opérations de plantation de fruitiers avec des écoliers, sorties avec des naturalistes : 38 activités ont mobilisé 1500 participants !

Protection et restauration de sites

57 hectares ont été acquis en Lorraine belge. On a cherché à compléter des blocs dans toute la mesure du possible.

Du côté français, des inventaires ont été dressés, et la cartographie des habitats a pu être réalisée par photo-interprétation et par recherche bibliographique, puis validée sur le terrain par des prospections. Avant 2009, 54 hectares étaient déjà protégés. 68,4 hectares supplémentaires ont pu être acquis ou maitrisés par bail emphytéotique ou convention de gestion. 

  • Les marais de la Crusnes, d'Avioth et Thonnelle ont été restaurés pour l’agrion de mercure, le cuivré des marais, la locustelle tachetée...
  • La pelouse calcaire de Serrouville Errouville a bénéficié de la mise en lumière de la falaise de l’ancienne carrière, au bénéfice du lézard des souches et des murailles.
  • La pelouse mésophile du Vallon du fond de la Roche à Baslieux — au lieudit Le Cron — accueillait jadis le damier de la succise : un pâturage de plus de 25 hectares a été remis en place pour ce joli papillon.
  • Le Fort de Thonelle a été protégé du vandalisme, sécurisé et fermé pour le grand rhinolophe.
  • La réserve des Prairies de Breux a bénéficié d’une extension du côté français : elle est gérée par les Belges.
  • Les dix hectares du marais tufeux de Grand Failly, le plus beau site, figurent avec ses espèces protégées parmi les habitats d'intérêt européen prioritaires !
  • Le marais de Thonnelle — objet d’une visite guidée l’après-midi — souffrait d’un assèchement important et de la colonisation par la saulaie cendrée ; les plantations de peupliers avaient aussi dégradé la mégaphorbiaie. La restauration du marais a nécessité l'abattage des peupliers, la mise en andains des rémanents et le comblement des fossés drainants. La gestion se fera dès après la pose des clôtures, par pâturage extensif à l’aide de bovins Highlander Cattle, qui bénéficieront de trois mares clôturées.

La nature est partout malmenée : en matière de biodiversité, la Lorraine en particulier a perdu sa primauté en Belgique en une ou deux générations. Saluons donc le travail accompli par David, François et Stéphane, et souhaitons que leurs réalisations entreprises dans le cadre du programme interreg pour le bassin de la Chiers débordent bientôt par leurs effets et leur exemple sur d’autres rives.

PL

Lieu-dit Le Cron à Baslieux (Meurthe-et-Moselle). Dans les années 50, le site était pâturé par des chèvres et des moutons. Photo communiquée par M. Pierson, agriculteur.

Natagora Lorraine

BNVS - Ostbelgien BNVS - Ostbelgien Natagora - Ardenne orientale Natagora - Ardenne centrale Natagora - Brabant wallon Natagora - Bruxelles Natagora - Centre-Ouest Hainaut Natagora - Entre Sambre et terrils Natagora - Entre-Meuse-et-Lesse Natagora - Entre-Sambre-et-Meuse Natagora - Famenne Natagora - Haute Sambre Natagora - Hesbaye médiane Natagora - Hesbaye Ouest Natagora - Lesse et Houille Natagora - Liège et Basse-Meuse Natagora - Lorraine Natagora - Ourthe-Amblève Natagora - Pays de Herve Natagora - Semois ardennaise Natagora - Marquisat de Franchimont Natagora - Haute Senne Natagora - Vesdre et Ourthe Natagora - Condroz Mosan Natagora - Coeur de Wallonie Natagora - Dendre-Collines
Natagora Lorraine BNVS - Ostbelgien Natagora Ardenne orientale Natagora Lesse et Houille Natagora Hesbaye mediane Natagora Hesbaye Ouest Natagora Entre Sambre et terrils Natagora Brabant wallon Natagora Bruxelles Natagora Seneffe - Braine-le-Compte Centre-Ouest Hainaut Natagora Haute Sambre Natagora Entre-Sambre-et-Meuse Natagora Vesdre & Ourthe BNVS - Ostbelgien Natagora Pays de Herve Natagora Marquisat de Franchimont Natagora Entre-Meuse-et-Lesse Natagora Famenne Natagora Ardenne centrale Natagora Semois ardennaise
Communes de la régionale :

Arlon, Attert, Aubange, Chiny, Étalle, Florenville, Habay, Meix-devant-Virton, Messancy, Musson, Rouvroy, Saint-Léger, Tintigny, Virton

Natagora, association de protection de la nature, se mobilise pour prserver la biodiversit des habitats naturels en Wallonie et Bruxelles. Pour cela, nous avons besoin de votre soutien !